De retour…

Que de chamboulements depuis ce 19 août, j’en ai loupé la rentrée !

Mélody a rencontré Pierre ou Pierre a rencontré Mélody dans la « vraie vie ». Un peu comme dans les films un peu mièvres où la scène tourne au ralenti. Vous savez, quand les personnages se rencontrent mais n’osent pas s’approcher. Ils se sont observés, se sont tournés autour mais ne se sont pas vraiment parlé. Juste serré la main pour se présenter par politesse car ils se sont trouvés nez à nez seuls, dans la cour chez des amis communs en plein coeur de Paris… Puis tout s’est très vite enchaîné. Oui cela sonne comme un cliché et pourtant ils n’en reviennent toujours pas.

Cette histoire que j’ inventais au fil des jours s’est miraculeusement matérialisée et j’en suis la première surprise. Non, il n’a pas perdu sa famille dans un accident de voiture( heureusement ! ) et il ne me trouve pas aussi compliquée que mon héroïne ( quoique… ).

Nous nous sommes croisés dans cette cour, le temps de démonter un baby-foot chez un ami avec qui je partais à la campagne rejoindre femme et enfants… J’ai fini par trouver son numéro de téléphone et quinze jours après je me décide à l’appeler et me retrouve invitée à le rejoindre sur une île Bretonne…

On ne se quitte plus. Pour l’instant. Les termes définitifs me font peur…

Il trouve injuste qu’on ne se soit pas rencontrés plus tôt alors qu’on aurait dû se croiser plusieurs fois dans les couloirs des appartements qui donnent sur cette cour. Je ne réponds rien. Je souris. Moi je sais très bien que je n’étais pas prête et d’ailleurs je suis certaine que ce qu’on partage aujourd’hui, on ne l’aurait pas autant apprécié avant.

bulles de douceurs

C’est la Saint Valentin et comme il le dit si bien : « on a pas besoin d’un jour spécial pour déclarer son amour surtout quand on a mis autant de temps à se trouver. » Il aimerait que j’écrive la suite de l’histoire… Mais j’ai la trouille.

Renouer avec une vie de couple après tant d’années de solitude est surprenant et… Epuisant. J’avais oublié. J’admire toutes ces femmes qui jonglent avec enfants, travail, vie de couple, vie de famille, qui arrivent à gérer ce quotidien sans faiblir tout en tentant de préserver un espace personnel pour respirer… Quelle énergie ! 

Tout cela est bien loin derrière moi. Heu, j’espère que je vais tenir le coup. C’est le branle-bas de combat dans le cocon de solitaire que je m’étais crée. Je suis « tourneboulée ». Parfois le vertige me gagne car les choses avancent un peu vite. C’est grisant et déstabilisant. Il faut juste que je reprenne des forces … 

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans rencontre, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour De retour…

  1. Sam Lowry dit :

    Ravi de te voir revenir parmi les (blogueurs) vivants….

    D’autant que les nouvelles sont bonnes et que l’histoire est belle…. Quant à « tenir le coup », ne t’inquiète pas trop, tu vas faire comme toutes ces femmes que tu admires de réussir à « jongler » : un pas après l’autre, et les choses se mettront en place toutes seules.

    Après, normal que cela te bouscule un peu. Mais ce n’est sûrement pas une mauvaise chose… sourire….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s