Trois heures du matin…

La magie du hasard. Des rencontres comme celle-ci on ne peux pas l’imaginer… Elle vient à nous contre toute attente.

Au milieu de la nuit, sur une place en plein centre de Paris, à attendre un taxi. Pas le bon jour : vendredi. Pas le bon moment : trois heures du matin. On m’a volé mon sac à main en fin de journée. Je ne sors pas souvent, je ne me méfie pas assez, mais cela ne m’a pas empêché de passer une excellente soirée. Je voulais rentrer un peu plus tôt que mes amis, pour assumer les démarches administratives qui m’attendaient dans la journée.

Un monde fou à attendre et toujours pas un seul taxi à l’horizon. Cette place est grande. Pas du tout envie de patienter. Au bout de dix minutes, je commence à demander vers où vont les uns et les autres, pensant avoir plus de chance si on partage un taxi pour rentrer plus vite… Il s’est avancé vers moi, presqu’une heure qu’il attendait. Il était gelé par le froid du petit matin. Nous n’allions pas dans la même direction, mais ça lui était égal. Je lui propose de retourner dans le bar d’où je sors pour le réchauffer et appeler un taxi, mais le serveur nous  confirme qu’à cette heure, c’est « mission impossible » et il nous offre de prendre un verre en attendant.

Nous sommes donc restés là, jusqu’à la fermeture à discuter de tout et de rien, avec la sensation étrange d’être pris en otage par la situation. Etrange mais pas désagréable. Nous nous regardions à la dérobée, un peu gênés, le sourire en coin. Ensuite, nous avons déambulé dans les rues au hasard, à la lueur des lampadaires le reste de la nuit. Moi pieds nus, lui mes chaussures à la main… Il n’avait plus froid et trouver un taxi n’était plus notre priorité.

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans rencontre, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Trois heures du matin…

  1. mikadori dit :

    J’aime ton expression « parler de tout et de rien »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s