Avec ou Sans…

 

 

Toujours cette histoire du parent absent, récurrente… Quelle soit volontaire ou non, cette absence crée un vide incommensurable que l’on tente de remplir tout le long de notre vie comme on peut. On grandit bancal, estropié dès le départ. Les dés sont pipés. Certains s’en sortent bien, il paraît. D’autres trouvent un père ou une mère de substitution, un référent autre que le géniteur. Il y a aussi ceux qui sombrent épisodiquement dans des addictions diverses, ceux qui développent un don artistique ou autre, ceux qui se cherchent dans le regard de l’autre… Chacun réagit différemment et tente de trouver la solution qui lui convient.

Dans un hôpital, un psychiatre m’expliquait que c’est  » moins pire  » d’avoir un parent maltraitant parce que lui est réel mais on  peut aussi se construire en phanstasmant sur un parent idyllique parce que justement absent… Et quand c’est les deux ?! Lui il a failli s’en prendre une, mais j’ai juste frappé mon poing sur le bureau en lui intimant fermement de ne plus sortir devant moi ces théories fumeuses. Il ne pouvait pas savoir, je n’avais pas décroché un mot, ou si peu. En fait c’est son air suffisant qui m’a énervée, je lui aurais bien fait avaler son discours et ses diplômes…  J’ai frisé la piqûre de sédatif.
Inutile de vous préciser que je ne suis jamais retournée à ses consultations.

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans Chroniques, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Avec ou Sans…

  1. mikaela dit :

    psychiatres, infirmières, etc.
    nombreux sont ceux à qui aujourd’hui j’enverrai mon poing dans leur gueule
    il faut connaitre ces lieux pour ressentir cela
    la peur du vide
    merci pour tes billets

    (mp pour toi …. sourire au singulier)

    • bunkerdeglace dit :

      You’re welcome !
      Sauf que de réagir avec agressivité ça les conforte dans le  » Vous n’allez vraiment pas bien… » et une raison de plus pour te piquer… Heu perso, j’éviterais !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s