Pause

Make up

Même si je n’arrive pas toujours à me réaliser à l’extérieur comme je le voudrais, que rien ne se déroule comme je l’espérerais, je me nourris de ma palette intérieure qui se réinvente chaque jour. Qu’il vente ou qu’il pleuve, elle pâlit, s’étale et m’enveloppe. Lorsque le soleil réapparaît, elle s’intensifie et rayonne de plaisir. Et si je suis enfermée, elle me réchauffe de ses mille nuances. Rien n’arrive à étouffer cette joie qui irradie de tous mes pores malgré moi. Parfois je me dis que je devrais m’inquiéter, que ce n’est pas normal, mais je n’y arrive plus… Car j’ai compris que rien n’est définitif, tout peut changer. La vie c’est le mouvement perpétuel. Alors je me laisse envahir par toutes ces couleurs et j’en crée d’autres en jouant, bien protégée de l’extérieur dans la bulle irisée que je me suis inventée ; en attendant que l’orage passe…

« Yeah we’re coming out », non pas encore, même si j’adore le ton de cette chanson… À chacun son jardin secret.

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans Dans quel état j'erre, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s