13. Il lui écrit

Mélody,

Je comprends tout ce que tu m’as dit. Je retiens chaque mot. Je comprends même si tu passes du « coq à l’âne » car comme toi, mais pour des raisons différentes, je ne suis pas doué pour expliquer ce que je ressens. Mais oui, je t’ai entendue même si cela ne m’arrange pas…

Alors prend la distance et le temps qu’il te faut, pourvu qu’on se retrouve.

Je n’attendais rien de précis. Ma vie est une suite d’événements incohérents depuis l’accident et cela me laisse complètement indifférent. Je subis ma vie comme une obligation : je suis vivant, je n’ai pas le choix. Mais tu es là entre mes bras depuis plus d’ mois déjà comme tu le précises. Pour moi une semaine, un mois, des années, cela n’a pas vraiment d’importance. J’ai l’impression de t’avoir rencontrée hier et de te connaître depuis longtemps même si je ne sais rien de toi, je veux dire de ton passé, de ta vie en dehors de la mienne. Ce qui compte à mes yeux c’est le temps que nous passons ensemble, la qualité de ce temps qui nous est donné. Le reste, je n’ai aucune prise dessus et j’ai l’impression que tu n’y tiens pas d’ailleurs. Je me doute que tu caches quelque chose derrière tes sourires. Peut-être que c’est cela qui m’attire chez toi, cette légèreté, cette distance que tu préserves, je ne sais pas pour quelles raisons, mais je les respecte si cela peut m’aider à rester près de toi. Ton silence m’apaise, ton corps m’émeut. J’aime commencer ma journée en toi, pour le reste je ne sais pas. Je ne peux rien te promettre pour te retenir. Je ne sais pas quoi te dire de plus. Tu ne me poses jamais de question, ça ne m’aide pas. Mais j’aimerais que tu reviennes de toi-même, chez moi. D’accord pour les déjeuners seule, si cela te convient. Je trouverai un autre endroit car je ne me vois pas dans la même salle à l’autre bout de la pièce, entrain de te regarder déjeuner…

Je vais laisser une clé de mon appartement à Guy au bar, tu la prendras quand tu voudras, ça me ferait plaisir que tu la gardes avec toi.

Il y a sept ans je me suis disputé avec ma femme et elle a quitté la maison en claquant la porte avec notre fils. Elle devait se rendre chez sa mère mais ils ne sont jamais arrivés à destination. La voiture a été fauchée de plein fouet par un camion. Il pleuvait des cordes, elle a brûlé un feu… Nous vivions depuis plus de quinze ans ensemble. Aujourd’hui notre fils en aurait dix-huit. Il y a tellement de choses que j’aurais dû dire ou faire… Je n’ai pas eu le temps. Je ne me pardonne pas de l’avoir laissée partir sans explications. Je me disais la nuit porte conseil, on verra demain… Ce n’était pas notre première dispute.

Voilà, je ne vais pas m’étaler plus mais il me semble important que tu le saches même si tu ne m’as rien demandé. Mais je me sens tellement dépassé, comme si j’avais été amputé d’une partie de moi mais laquelle ? Je ne se sais toujours pas. Je vis ce passé comme un poids et je compose comme je peux avec, chaques jours. Mes nuits sont devenues un enfer.

Je te rencontre et je suis obligé d’admettre que quelque chose a changé, je suis incapable d’être plus précis mais ton arrivée dans ma vie est inespérée alors je ne veux pas gâcher cette chance. Je ne suis plus à une année près.

P.S : Néanmoins ne tarde pas trop… J’aime la nuit avec toi Mélody. Pas que la nuit. Enfin beaucoup quand même. Pierre.

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans La vie de Mélodie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s