11. Elle panique !

Mélody a les nerfs. Elle avait enfin réussi à se reconstruire, à s’organiser une vie tranquille loin de tous et de tout et voilà ! Pierre. Hiboux, genoux, cailloux, poux. Des petits cailloux blancs sur le chemin… Une pierre devant elle, pierre ou mur de pierres ? Elle panique !

Elle n’a rien vu venir. Une rencontre comme il en arrive parfois dans la vie d’adultes consentants : une histoire sans lendemain. Juste deux personnes qui s’unissent le temps d’une nuit et reprennent leur route, oui juste une trêve dans leur solitude.

Sauf qu’au bout d’un mois ce n’est plus une trêve, c’est état de siège. Sauf que depuis la première nuit, ils sont quasiment tous les jours ensemble ; cela fait beaucoup, beaucoup trop à son goût ! Les nuits passent encore mais pas tous les jours, du moins pas pour l’instant… Elle n’avait pas prévu de place dans sa nouvelle vie pour Ça, elle ne veut plus Ça ! Cette histoire la déborde, elle se sent dépassée !

« C’est comment qu’on freine ?». Comment dire stop, pas de suite, pas plus loin sans froisser, sans dégâts ? Elle a toujours eu du mal avec les mots. Ils se bousculent dans sa tête, ils veulent tous sortir en même temps c’est pourquoi elle préfère se taire. Il n’y a guère qu’avec ses ados qu’elle arrive à parler normalement, peut-être parce que son problème à elle, s’est déclenché durant cette période là… Du moins son entourage en a pris conscience à cette époque. De plus elle n’a jamais été très douée quant à la diplomatie. Mélody c’est plutôt un tank. Les formules alambiquées sont une option qu’elle a occulté il y a longtemps. Question de temps, question de survie. Et puis toujours son problème à anticiper les situations ambigûes : elle réalise quand elle a déjà un pied dedans ; là elle a sauté à pieds joints !  En fait tout allait pour le mieux tant qu’elle vivait recluse, genre je ne vois personne, facile ! Elle ne veut se rendre disponible que pour son travail, tout ce qui concerne sa sphère privé reste très privé. Elle sait très bien faire l’autiste, celle qui ne comprend rien, qui reste toujours en périphérie des conversations et qui préfère rester seule chez elle. Sauf qu’elle ne l’est pas autiste ; pas plus qu’elle n’est sourde, ni aveugle, que son coeur bat encore et que la chair est faible… La sienne en tout les cas.

Merde ! Je vais encore tout faire foirer ! Se dit-elle ; et tout ça parce que je ne sais pas comment exprimer ce que je veux. Si je dis que j’ai besoin de solitude ça va être mal pris et si je ne dis rien ça va dégénérer parce que mes silences pèsent des tonnes à présent ! Et en plus je suis capable de tout envoyer valser sur un coup de tête ! Toute cette histoire va trop vite pour moi. Ne pas faire fuir Pierre. Réfléchir, il faut que je réfléchisse et pour cela j’ai besoin de m’isoler. Mes pauses déjeuners, voilà ! C’est par ça que je dois commencer, négocier cette liberté de déjeuner seule à nouveau ! C’est dingue comme les choses les plus simples peuvent devenir compliquées. Déjeuner seule, c’est facile non ? Pourquoi tout d’un coup le fait de parler d’un truc aussi banal me demande un effort surhumain ?! J’entends déjà mes démons tambouriner à la porte… Ne pas perdre pieds…

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans La vie de Mélodie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s