3. Eux

Il a réussi à l’aborder et il va même déjeuner avec elle aujourd’hui, comme c’est simple ! Bon elle lui a craché dessus, mais ce n’était que de l’eau. C’est une drôle de façon de faire connaissance ; et ce serveur est étonnant, seraient-ils complices tous les deux ? En tous les cas ils ont l’air de s’apprécier. Il regarde sa montre, il quitte le bureau c’est l’heure.

  • Bonjour m’sieur ! Elle est au fond comme d’hab !

Tiens, le serveur le salue à présent !? C’est sûr ils sont amis. Elle lui sourit quand il arrive à sa table, c’est bon signe.

  • Bonjour,
  • Bonjour,
  • Comme hier, le plat du jour ?
  • Oui,

Elle ne fait rien pour continuer la conversation, elle se contente de lui sourire et de regarder par la fenêtre.

  • Il fait beau aujourd’hui, ça sent le printemps, non ?
  • Oui l’hiver s’éloigne, vous voyez cet arbre au milieu de la place ? Il bourgeonne déjà, dit-elle.
  • Comme moi ! ( Que je suis nul pourquoi j’ai dis ça ! )
  • Ça doit être le feu du rasoir, il faut peut-être changer les lames ? elle sourit.

Tiens, elle a remarqué ; elle s’y connait en rasoir ? Il ne dit plus un mot pendant le reste du repas. Elle aussi reste silencieuse, mais cela n’a pas l’air de la déranger, tant mieux. Au fait, il ne sait même pas comment elle s’appelle.

  • Moi c’est Pierre et vous c’est ?
  • Melody
  • Comme Melody Nelson ?
  • Oui si on veut, j’aime beaucoup cette chanson de Gainsbourg,
  • «L’homme à la tête de chou», un de mes albums préférés,
  • Monsieur est un connaisseur, je vois…
  • Et quoi d’autre ?
  • No comment…
  • Brunes, blondes, affirmatif
  • Obsédé affirmatif
  • Self – contrôl, affirmatif
  • Vous ne manquez pas d’assurance, me répond-elle, le sourire en coin,
  • Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la chanson,
  • Oui bien sûr, la chanson…

Nous sourions ensemble cette fois. Elle se lève déjà. Elle va partir.

  • On se retrouve ici ce soir pour l’apéritif ?
  • C’est quel jour aujourd’hui ?
  • Vendredi.
  • Mais non pas déjà ?!
  • On peut faire comme si ?

Il est drôle, Bon d’accord, à tout à l’heure !

En passant, elle fait un signe au serveur qui lui rend un regard espiègle. Il aimerait bien lui aussi avoir cette complicité avec elle. Ce soir, il la revoit ce soir, il sourit. Quelque chose s’est débloqué dans sa poitrine. Quelque chose s’est envolé. C’est ça : il se sent plus léger. Mélody, quel joli prénom !

A propos schizolucide

Pétrie de paradoxes, personnalité à multiples facettes j’ai traversé une grande partie de ma vie d’une traite. En apnée. Nous sommes tous en sursis et j’ai envie de le partager avec vous au travers de mes personnages fictifs ou non qui sont parfois dans le flou le plus total…Bref nous aurons peut-être l’occasion de partager nos expériences si tu veux bien à travers ce blog.
Cet article, publié dans La vie de Mélodie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s